Mondialisation des entreprises

Crédit : 2 ECTS

Volume horaire

  • CM : 18 h

Description du contenu de l'enseignement

L’objectif de ce séminaire est double :
  • analyser les différentes logiques et déterminants de la mondialisation des entreprises encore trop souvent confondues sous des dénominations communes telles que "la mondialisation" ou encore "la délocalisation".
  • analyser les effets de cette mondialisation sur le commerce, l’emploi, et les avantages technologiques des nations.

Des travaux utilisant des bases de données individuelles de firmes permettent de mieux documenter la question de la mondialisation des entreprises et de ses effets. L’analyse théorique est indispensable à la connaissance des déterminants et des formes que prend la mondialisation des entreprises selon les caractéristiques sectorielles, la spécificité de leurs actifs, en relation avec les problèmes d’information, d’opportunisme et des jeux stratégiques que les concurrents mondiaux mettent en œuvre, selon, enfin, les avantages de localisation construits ou donnés des territoires.

Le cours analyse également les paradoxes de la mondialisation des entreprises et de ses effets : une part croissante du commerce mondial se fait à l’intérieur et entre ces firmes globales, une part importante et croissante des emplois est détruite et créée par ces firmes ; la croissance mondiale est de plus en plus tirée par les investissements que ces firmes réalisent. Les phénomènes nouveaux comme les relocalisations industrielles, c’est dire le retour dans les pays d’origine d’activités antérieurement délocalisées dans les pays à bas salaires sont également étudiés. L’évaluation des politiques publiques pour favoriser les relocalisations sera également présente.

Plan du cours :
Le cours est organisé en 8 chapitres.
  • Introduction : qu’est ce que la mondialisation et peut-on vraiment parler de « démondialisation » ?
  • Commerce, finance, investissements directs et technologies : des relations interdépendantes dans un monde global
  • Logiques formes et ampleur de la globalisation des entreprises
  • Délocalisations et relocalisations d’activités dans les secteurs sensibles à la concurrence des pays à bas salaires
  • Théories des déterminants de la globalisation des entreprises ?
  • Les effets de la mondialisation des entreprises sur le commerce des nations : complémentarité ou substitution ?
  • La globalisation des entreprises et l’emploi dans les pays d’origine et les pays d’accueil
  • Les effets de la globalisation des activités de recherche & Développement sur les systèmes technologiques nationaux : dilution ou renforcement ?
  • L’émergence des firmes globales du Sud

Mode de contrôle des connaissances

Un dossier est demandé sur la base d’études de cas ou statistiques, par groupe de 3 étudiants maximum.

Bibliographie, lectures recommandées

Les présentations power point seront remises aux étudiants à la fin de chaque chapitre.
Un ouvrage de base sert de support : Mouhoud E. M. [2013], Mondialisation et Délocalisations des Entreprises, Repères, La Découverte, Quatrième édition. (disponible à la librairie de Dauphine)
Le rapport annuel de la CNUCED (UNCATD) The World Investment Report sert également de référence www.unctad.org/wir. Voir le rapport de 2016 Investor Nationality: Policy Challenges
Mais ces documents doivent être complétés par l’étude de la bibliographie suivante.  
  • Crozet M., P. Koenig, 2005. "Le rôle des firmes multinationales dans le commerce international", in Mondialisation et Commerce international, Les Cahiers Français , N° 325.
  • Diwan I., Mouhoud E.M. (2016) "Regional and Global Integration in the Middle east and North Africa». In The Economies of the Middle East and North Africa, Editors Ishac Diwan and Ahmad Galal, Palgrave, London. Forthcoming, January 2016.
  • Hanson G.H., Mataloni R.J. & Slaughter M.J., 2005. "Vertical Production Networks in Multinational Firms," The Review of Economics and Statistics, MIT Press, vol. 87(4), pages 664-678, November.
  • Giraud Pierre-Noël , 2012, La mondialisation Emergences et fragmentations , Editions Sciences humaines, 2012.
  • Jean. S. 2015, « Le ralentissement du commerce mondial annonce un changement de tendance », La Lettre du CEPII, n° 356, septembre.
  • Laffineur C., Mouhoud E.M. 2015, “The Jobs at risk from globalisation: the French case”, in the World Economic Review, May, ISSN: 1610-2878 (Print).
  • Mouhoud, E.M. (2013) « Théories et réalités des délocalisations dans l'industrie et les services » in Wladimir, Andreff ed. La mondialisation, stade suprême du capitalisme ? en hommage à Charles-Albert Michalet. Paris Ouest, 2013. P. 329-346.
  • Mouhoud E.M. (2014) « La tentation des relocalisations », Alternatives Economiques Hors-série n° 101 - avril 2014.
  • Mouhoud E.M. (2013) « Délocalisations et relocalisations à l’heure de la post mondialisation », la Revue Parlementaire, octobre.
  • Markusen .J.R., 1995, “The Boundaries of Multinational Enterprises and the Theory of International Trade”, Journal of Economic Perspectives, vol.9, n°2, pp.169-189.
  • Moati P. & Mouhoud E.M., 2005, Les nouvelles logiques de décomposition internationale des processus productifs, Revue d’Economie Politique, vol.115, n°5.
  • Rodrik D., The Globalization Paradox Why Global Markets, States and Democracy can't coexist,
  • Oxford University Press, 2012.
  • Rugman A. & Collinson S., 2005, "Multinational Enterprises in the New Europe: Are They Really Global", Organizational Dynamics, vol.34 (3), pp.258-272.
  • Yeaple S.R., 2003, “The Complex Integration Strategies of Multinationals and Cross Country Dependencies in the Structure of Foreign Direct Investment”, Journal of International Economics, vol. 60, n°2, pp. 293-314.

Enseignant responsable

E M MOUHOUD



Année universitaire 2017 - 2018 - Fiche modifiée le : 11-07-2017 (14H39) - Sous réserve de modification.