Micro-économie du développement

Crédit : 3 ECTS

Volume horaire

  • CM : 21 h

Description du contenu de l'enseignement

Au delà des différences évidentes de niveau de vie, ce qui distingue les pays en développement (PED) des pays développés, c'est le fonctionnement des marchés, plus souvent défaillants dans les PED que dans les pays développés. Cette prise en compte est indispensable pour comprendre le comportement des ménages dans les PED et pour concevoir les politiques de lutte contre la pauvreté. Le cours traitee de ces questions en abordant un certain nombre de thèmes où elles ont de l'importance.

Plan du cours :
  • Introduction
  • L'organisation de la production agricole
  • Le ménage rural : parce que les ménages sont à la fois producteurs et consommateurs de leurs produits, l'imperfection des marchés conduit à des comportements qui s'écartent de ce que prédit la théorie lorsque les marchés fonctionnent parfaitement, ce qui a des implications en termes de politique économique
  • Les modes de faire valoir de la terre : lorsque les paysans cultivent une terre qui ne leur appartient pas, ils doivent rémunérer le propriétaire. La défaillance du marché de l'assurance peut les conduire à adopter un mode de faire valoir qui a un coût en termes d'efficacité productive
  • L'organisation interne des ménages : les ménages des pays en développement comportent souvent un grand nombre de membres et se caractérisent par la cohabitation de membres appartenant à plusieurs générations ou, au sein d'une même génération, appartenant à plusieurs fratries ou encore venant d'autres ménages
  • Cette organisation a des fondements rationnels et des implications en termes d'accès aux ressources des membres du ménage et de ciblage des politiques de lutte contre la pauvreté
  • L'accès au crédit et à l'assurance : la difficulté à obtenir des informations fiables sur la solvabilité des emprunteurs, particulièrement aigüe dans les PED, crée des problèmes de sélection adverse et de hasard moral qui peuvent conduire à la défaillance des marchés du crédit et de l'assurance formels et au recours à des systèmes informels moins performants
  • Fécondité et éducation : l'absence de systèmes de retraites garantis par l'Etat ne permet pas aux individus pauvres de financer leur retraite par des cotisations régulières, comme c'est le cas dans les pays développés. Ils doivent donc compter sur la solidarité intergénérationelle pour y parvenir, ce qui, compte tenu des multiples sources d'aléas auxquelles doivent faire face les ménages, a des conséquences en termes de comportement de fécondité et d'investissement éducatif
  • Migration et transferts : une façon de parvenir à diminuer la variance des revenus perçus par un ménage peut être « d'exporter » un membre vers une autre région ou un autre pays et de percevoir des transferts financiers en provenance de ce membre. Ceci a des implications sur le comportement du ménage d'origine des migrants et sur la politique migratoire

Enseignant responsable

PHILIPPE DE VREYER



Année universitaire 2016 - 2017 - Fiche modifiée le : 11-07-2017 (14H39) - Sous réserve de modification.