Sciences et technologies en société

Crédit : 2 ECTS

Volume horaire

  • CM : 15 h

Description du contenu de l'enseignement

Le cours a pour objectif de faire réfléchir les étudiants sur la co-construction des sciences, des technologies et du social. Le but est de contribuer à former des futurs diplômés qui n'aient pas une vision naïve des sciences et des technologies, et qui aient une conscience professionnelle -et personnelle- ouverte aux causes et aux conséquences des pratiques scientifiques. Il s'agit donc d’aider les étudiants à prendre du recul sur les sciences, sur ce qu’elles sont, et également de leur faire sentir ce que les sciences ne sont pas.
Le cours est centré sur la discussion d’un ensemble de textes qui couvrent les différents thèmes liés à la production de connaissances scientifiques et technologiques en société. Les textes sélectionnés proviennent principalement – mais pas seulement - du domaine de recherche « Etude des sciences et des technologies » (Ou STS pour Science and Technology Studies).
  • Qu’est-ce que « la science » ? Qu’est-ce qu’une « preuve » scientifique ? Qu’est-ce que la « vérité » scientifique? Illustration avec l’exemple de la détection des ondes électromagnétiques par Hertz (Séances 1 et 2)
  • Quelle est l’influence du contexte social et politique sur l’établissement d’un énoncé scientifique ? Que signifient les termes « socialement construit » et « relativisme cognitif » ? Qu’est-ce qu’une « controverse » scientifique ? Un exemple de controverse scientifique en société : Pasteur contre Pouchet (Séances 3 et 4)
  • Le pouvoir des sciences pour redéfinir le social, la notion de « co-construction » des savoirs scientifiques et du monde social. Exemple de Pasteur et de la vaccination (Séance 5 et 6)
  • Qu’est-ce qu’une « controverse sociotechnique » ? Exemple de la controverse sociotechnique autour des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) (Séance 7)
  • L’économie de la science et ses trois modèles de prédilection (Séances 8 et 9)
  • La « démocratie du carbone » : comment le charbon puis le pétrole ont façonné nos démocraties. Élargissement à la question plus générale de l’articulation entre sciences et démocratie (Séances 10)

Mode de contrôle des connaissances

Devoir sur table de 1h30

Pré-requis obligatoires

Maîtrise de la langue française.

Bibliographie, lectures recommandées

Atten M., Pestre D. (2002), Heinrich Hertz. L’administration de la preuve, Paris, Presses Universitaires de France. Beck U. (2008), La société du risque. Sur la voie d’une autre modernité, Paris, Flammarion. Callon M., Latour B. (1991), La science telle qu’elle se fait. Anthologie de la sociologie des sciences de langue anglaise, Paris, La Découverte. Carnino G. (2015), L'invention de la science : La nouvelle religion de l'âge industriel, Paris, Seuil. Gauchet M. (2017), L’avènement de la démocratie. T IV. Le nouveau monde, Paris, Gallimard. Mirowski P. (2011), Science Mart – Pivatizing American Science, Harvard University Press, Mitchell T. (2013), Carbon Democracy : le pouvoir politique à l’ère du pétrole, Paris, La Découverte. Pestre D. (2003), Science, argent et politique, Paris, INRA éditions.

Enseignant responsable

EMANUEL BERTRAND



Année universitaire 2017 - 2018 - Fiche modifiée le : 15-06-2018 (10H10) - Sous réserve de modification.