Finances comportementales

Crédit : 2 ECTS

Volume horaire

  • CM : 9 h

Compétences à acquérir

- Introduction aux principaux concepts, modèles, et faits stylisés de la recherche en finance comportementale appliquée à la finance de marché. - Connaissance des implications de la finance comportementale sur les choix d’investissement, la performance des investisseurs, et les grands agrégats de marchés. - Lecture et analyse d’études académiques en finance comportementale.

Description du contenu de l'enseignement

La recherche en finance comportementale a remis en question plusieurs grandes hypothèses de la finance de marché portant sur la rationalité des investisseurs, l’actualisation des croyances par apprentissage bayésien et les préférences des investisseurs dans l’espace de choix mean-variance. Ce cours vise à offrir une introduction aux principaux concepts, modèles, et faits stylisés mis en évidence par la recherche académique en finance comportementale, et à analyser leurs implications cruciales sur les choix d’investissement, la performance des investisseurs, et les grands agrégats de marchés. PLAN Introduction - Rationalité et apprentissage bayésien ; Investisseur mean-variance - Le cas de la sous-réaction aux annonces de résultat Chapitre 1 – Limites à l’arbitrage et « noise traders » - Inefficience informationnelle et opportunités d’arbitrage - « Noise traders » : de quoi parle-t-on? - Risques et coûts d’arbitrage - Le cas des ADRs aux Etats-Unis Chapitre 2 – Les investisseurs individuels - Enjeux (épargne, désintermédiation, clientèles) - Les choix et performances des investisseurs individuels ( vs investisseurs institutionnels) - Notions et principaux faits stylisés : sous-diversification, problèmes d’attention, suractivité, effet de disposition - Sur-confiance, genre, et recherche de sensations - Aux racines de la sous-diversification : préférence pour la skewness, problèmes informationnels, ou biais de familiarité/localisme ? Chapitre 3 – Aversion à l’ambiguité - Le paradoxe d’Ellsberg - Introduction aux modèles d’aversion à l’ambiguité - Implications sur la volatilité, les volumes, la prime de risque, et la sous-diversification - Les cas du 11/09 et de la faillite de Lehman Brothers Chapitre 4 – Loss Aversion et Narrow Framing - Expérimentations en laboratoire - Fonction d’utilité selon la « prospect theory » - Implications sur la demande d’assurance et la prime de risque

Mode de contrôle des connaissances

Devoir à la Maison; Examen sur table.

Bibliographie, lectures recommandées

- DellaVigna, S., 2009, Psychology and Economics: Evidence from the Field, Journal of Economic Literature. - Barber, B, et T. Odean, 2011, The Behavior of Individual Investors. - Barberis, N., et R. Thaler, 2003, A Survey of Behavioral Finance, Handbook of the Economics of Finance, Edited by G.M. Constantinides, M. Harris and R. Stulz. - Barberis, N., et M. Huang, 2008, The Loss Aversion/Narrow Framing Approach to the Equity Premium Puzzle, HANDBOOK OF THE EQUITY RISK PREMIUM.

Enseignant responsable

MARIE-AUDE LAGUNA



Année universitaire 2017 - 2018 - Fiche modifiée le : 12-07-2017 (10H18) - Sous réserve de modification.