Gestion des productions culturelles

Crédit : 4 ECTS

Volume horaire

  • CM : 24 h

Compétences à acquérir

Enseignement visant, à travers l’étude de cas pratiques, à analyser les spécificités de la gestion budgétaire et financière des entreprises culturelles dans les secteurs non marchands (Festival, production dramatique, lyrique, exposition) et les secteurs industriels de la culture (Société de production audiovisuelle, production cinématographique, discographie, édition).

Description du contenu de l'enseignement

Plan du cours :
Huit cours de 3 heures. L’objectif du module est de permettre aux étudiants d’identifier les compétences nécessaires aux métiers de la production culturelle, de comprendre comment un événement ou un produit culturel s’inscrit dans le cadre plus général de l’organisation qui le produit, d’approcher les questions à se poser pour bâtir un budget prévisionnel réaliste permettant de prendre les bonnes décisions.
 
  • Premier cours : panorama général du montage d’une production
- Se repérer dans les organisations culturelles (Différents statuts)
- Comprendre l’environnement légal et juridique du projet (CPI, licence d’entrepreneur, aspects sociaux)
- L’environnement financier et budgétaire (TVA, taxes et redevances spécifiques, financement publics et privés)
- Etablir un budget prévisionnel (La phase production et la phase exploitation), créer un outil budgétaire et financier qui part du projet en se posant les questions légales et juridiques liées
- Etablir un planning
- La négociation
- Les contrats de spectacle
- Les règles spécifiques : engagement d’artistes étrangers, d’enfants, etc.
- Remise d’un cas de production dramatique à étudier
 
  • Second cours : correction du cas remis au cours précédent - Le budget poste à poste
Présentation du fonctionnement d’une association Loi 1901 : le Festival d’Automne à Paris (Gouvernance, financement, activités)
 
  • Six cours suivants : six intervenants sont invités, chacun donne aux étudiants un cas à étudier et à rendre le jour de l’intervention. Ces cas sont notés. Les domaines des intervenants sont les suivants : arts plastiques, gestion d’un Ensemble musical, édition, audiovisuel, musiques actuelles et une intervention sur la négociation. Les études de cas proposés permettent aux étudiants de comprendre certaines règles spécifiques et de mener une réflexion sur les points communs et les spécificités de chaque secteur.

Mode de contrôle des connaissances

  • Contrôle continu (Six études de cas sont étudiés par groupe de cinq ou six élèves et sont notés) : 50%
  • Chaque cas est présenté à l’oral par un groupe. L’oral est apprécié également.
  • Examen final individuel portant également sur une étude de cas : 50 %

Enseignant responsable

VIRGINIE BUDIN PUFF



Année universitaire 2016 - 2017 - Fiche modifiée le : 27-04-2017 (11H50) - Sous réserve de modification.