Théories des organisations

Crédit : 4 ECTS

Volume horaire

  • CM : 39 h

Compétences à acquérir

Aborder un ensemble avancé de concepts, notions et travaux de théorie des organisations et parvenir à les rendre opératoire, dans une visée conceptrice et projective de l’organisation. L'enseignement vise les compétences suivantes :
  • Savoir mobiliser différents concepts développés par la théorie des organisations pour analyser une situation d’organisation,
  • Savoir projeter dans le futur une configuration organisationnelle et en retirer des enseignements pour l’analyse d’une situation organisationnelle présente,
  • Etre capable de construire une narration organisationnelle (storytelling).

Description du contenu de l'enseignement

Le cours aborde une série de concepts (et travaux qui y sont attachés) de théorie des organisations. Le cours est entièrement construit sur la base du lien fertile entre théorie des organisations et fiction. Le cours se déroule sur 7 séances de 3 heures. Chacune des séances aborde un concept et les étudiants doivent concevoir une (brève) projection d’une organisation quelconque lorsque le concept est détourné ou exagéré. Cet exercice de projection conduit à l’élaboration et la présentation d’une narration d’une fiction organisationnelle, à la fin de chaque séance, par les étudiants (qui travaillent ici par groupe de 4). Les séances sont toutes structurées de la façon suivante :
  1. Présentation par l’enseignant de l’exercice de projection à réaliser pour la fin de la séance (présentation de 2 ou 3 sujets au choix pour le concept « du jour »),
  2. Présentation par l’enseignant (cours magistral + documents) du concept de théorie des organisations et de quelques travaux séminaux ou majeurs en lien avec ce concept (60’),
  3. Réalisation par les étudiants de l’exercice de projection (60’),
  4. Restitution sous forme de présentations devant l’ensemble des étudiants (45’),
  5. Echange final (15’).
L’ensemble de ces séances permettra aux étudiants de monter en compétence sur la projection et de narration organisationnelle. Cette montée en compétence est sensée les aider à réaliser un travail à rendre 3 mois après la première séance du cours. Ce travail consiste en la construction d’une nouvelle (roman court) de moins de 30 pages de (science)fiction organisationnelle. Ce travail sera exécuté en binôme (exceptionnellement trinôme selon les effectifs du groupe d’étudiants). Une courte fiche d’une demi page, accompagnant la nouvelle, présentera le ou les concepts, le ou les travaux, de théorie des organisations (parmi ceux vus en cours) que les étudiants ont utilisé dans leur travail.

Mode de contrôle des connaissances

  • Les étudiants seront évalués tout au long des séances sur les exercices de projection (1) ainsi que sur le travail final rendu 3 mois après la première séance (la nouvelle) (2).
  • L’évaluation au fil des séances tiendra compte de la capacité des étudiants à s’être approprié les concepts de théorie des organisations (les trinômes changent d’une séance à l’autre),
  • L’évaluation finale portera sur :
La totalité des récits seront publiés en ligne sur le site de l’Observatoire de l’Innovation Managériale. La qualité de la mobilisation des concepts de théorie des organisations et leur compréhension (50%), La qualité narrative (raconter la vie d’une organisation ou de certains de ses membres) (25%), La qualité de la projection (prolonger un travers organisationnel actuel ou encore décaler une situation d’organisation dans un autre univers, par exemple) (25%).

Pré-requis obligatoires

Les étudiants auront déjà suivi au moins 1 unité d’enseignement de théorie des organisations incluant les fondamentaux (Taylor, Fayol, Barnard, Weber, etc.), en M1.

Bibliographie, lectures recommandées

Bibliographie sur la méthode (fiction et narration)
  • Beyes, T., 2009, An aesthetics of displacement: Thomas Pynchon's symptomatology of organization, Journal of Organizational Change Management, 22, 4, 421–436.
  • De Cock, Ch. & Land, Ch., 2006, Organization/Literature: Exploring the Seam, Organization Studies, 27, 4, 517-535.
  • Tcheng, H., Denervaud, I., Huet, J.M., Delange, N., 2009, Pour être créatif, mettez-vous à la science-fiction, L’Expansion Management Review, 4, 135, 107-113.
Bibliographie générale
  • Barnard, C. 1938. The functions of the executive. Harvard Business School Press.
  • Barabel, M., and Meieor, O. 2006. Manageor. Dunod.
  • Charreire, S. and Huault, I. 2002. Les grands auteurs en management, EMS.
  • Clegg, SL, Kornberger, M., Pitsis, T. 2005. Managing and organizations. Sage.
  • Hatch, Mary Jo, 2007, Théorie des organisations, de l’intérêt de perspectives multiples. De Boeck.
  • Helfer, J., Kalika, M., Orsoni, J. 2004. Management: stratégie et organisation. Vuibert.
  • Mintzberg, H. 2005. Structure et dynamique des organisations. Editions d’Organisation.
  • Pesqueux, Y. 2002. Organisations : modèles et représentations. PUF.
  • Rojot, J. 2003. Théorie des organisations. Eska.
  • Hatch, Mary Jo, 2007, Théorie des organisations, de l’intérêt de perspectives multiples. De Boeck.

Enseignant responsable

CHRISTOPHER GREY

Enseignant responsable

SEBASTIEN DAMART

Enseignant responsable

HELA YOUSFI



Année universitaire 2017 - 2018 - Fiche modifiée le : 12-02-2018 (09H46) - Sous réserve de modification.