Nouveau business modèle des media

Crédit : 3 ECTS

Volume horaire

  • CM : 21 h

Compétences à acquérir

Au terme de l’enseignement, l’étudiant doit être en mesure d’avoir des connaissances qui lui permettront de :
  • Appréhender l'ampleur de la transformation digitale des modèles d’affaires des médias
  • Comprendre les effets de la digitalisation sur les modèles de revenus
  • Comparer les différents business models digitaux qui émergent
  • Développer une proposition d’un business model autour d’un modèle éditorial original
  • Construire et présenter une analyse financière du modèle d’affaires envisagé

Description du contenu de l'enseignement

La révolution digitale, conduit à une transformation en profondeur de la société, tant dans son organisation économique que sociale. Cette transformation concerne au premier rang les industries de l’information et les médias. De nombreux éléments des business models historiques des médias sont remis en cause : disposition à payer des clients, temporalité de l’information, concurrence nouvelle dans la production de l’information - blogueur, individus, foule-, nouveaux outils et nouvelles méthodes de production, nouveau rôle du canal de distribution physique, etc. Si la digitalisation permet d’atteindre de nouveaux publics grâce à de nouveaux formats, elle peine, à ce jour, à faire émerger des business modèles pérennes.
Le séminaire fournit les éléments d’une réflexion sur les nouveaux business models issus du digital grâce à un cycle de conférences de praticiens ayant développé ces modèles. Ce cycle est complété par des interventions sur les business model et les business plans qui permettront aux étudiants de travailler ensemble sur des projets qu’ils présenteront aux professionnels en fin de séminaire.

Le séminaire est composé de :
  • conférences de praticiens acteurs des nouveaux médias digitaux. La présence des étudiants aux conférences est obligatoire
  • deux journées de cours sur les business models et le business plan
  • six journées de travail en groupes combinant des étudiants du Master MTM et des étudiants de l’IPJ

Le travail pour chaque groupe consiste à imaginer un business model nouveau dans le domaine des médias.
  • Deux journées et demies sont consacrées à l'étude et la compréhension des modèles d'affaires à l'ère du numérique
  • Trois journées consacrées à l’élaboration du projet (phase de brainstorming)
  • Trois journées sont dédiées au travail en groupe sur les projets retenus
  • Une demi-journée est consacrée à la restitution de chaque projet à un jury professionnel
Aucun support de cours ne sera distribué sous format papier. L’ensemble des documents du séminaire est disponible sur la plateforme MyCourse: ( http://www.mycourse.dauphine.fr ).

Mode de contrôle des connaissances

Le contrôle continu représente 100% de la note finale.
L’évaluation porte sur plusieurs dimensions du projet de business model :
  • Originalité du projet
  • Qualité de la construction du business model
  • Pertinence du modèle éditorial proposé
  • Qualité du business plan
  • Qualité de la restitution orale

Bibliographie, lectures recommandées

  • Chignard S. Benyayer L.D., (2015), « Datanomics Les nouveaux business models des données », fyp Editions, 192 p.
  • Coombes P. H., Nicholson J. D., (2013), « Business models and their relationship with marketing: A systematic literature review », Industrial Marketing Management, Volume 42, Issue 5, July, Pages 656-664.
  • Demil B., Lecocq X., Warnier V., (2013), Stratégie et Business Models, 242 p., Pearson France.
  • Greffe X., Sonnac N., (2008), Culture Web, création, contenus, économie numérique, 886 p., Dalloz.
  • Isaac H., Volle P., (2014), « E-commerce. De la stratégie à la mise en œuvre opérationnelle », 3éme édition, Pearson Education.
  • H. Isaac, P. Volle, M. Mercanti-Guérin, D. Chaffey, F. Ellis-Chadwick, (2014), « Marketing digital », 632 p., Pearson France.
  • Jenkins, H., (2008), " Convergence Culture: Where Old and New Media Collide", NYU Press, 336 p.
  • Jurgenson, Nathan (2011), « Digital Dualism versus Augmented Reality ». Cyborgology, 24 février.
  • Mayer-Schönberger V., Cukier K., (2013), « Big Data. A revolution that will transform how we live, work and think », Houghton Mifflin, 242 p.
  • Nissenbaum, Helen (2009), « Privacy in Context. Technology, Policy, and the Integrity of Social Life. », Palo Alto, Stanford University Press.
  • Osterwalder A., Pigneur Y., (2011), Business Model Nouvelle Génération, 288 p., Pearson France
  • Osterwalder A., Pigneur Y., (2014), Value Proposition Design: How to Create Products and Services Customers Want, John Wiley & Sons, 320 p.
  • Rifkin J., (2000), « L’âge de l’accès », La Découverte, 495 p., Découverte.
  • Shirky C., (2010), « Cognitive Surplus: Creativity and Generosity in a Connected Age », Penguin Press.
  • Shirky C., (2008), " Here Comes Everybody: The Power of Organizing Without Organizations", Penguin Press, 336 p.
  • Solove D. J., (2013), « Nothing to Hide: The False Tradeoff between Privacy and Security », 256 p., Yale University Press.
  • Solove D. J., (2008), « Understanding Privacy », Harvard University Press.
  • Solove, D. J. (2007), « The future of reputation: Gossip, rumor and privacy on the internet. » New Haven, CT: Yale University Press. Version gratuite disponible ici : http://docs.law.gwu.edu/facweb/dsolove/Future-of-Reputation/text.htm.
  • Tapscott D., Williams A.D., (2007), " Wikinomics: How Mass Collaboration Changes Everything", Portfolio, 324 p.
  • Von Hippel E., (2006), " Democratizing Innovation", MIT Press, 216 p.

Enseignant responsable

HENRI ISAAC

Enseignant responsable

PASCAL GUENEE



Année universitaire 2016 - 2017 - Fiche modifiée le : 27-04-2017 (11H51) - Sous réserve de modification.