Sciences et technologies en société

Crédit : 2 ECTS

Volume horaire

  • CM : 18 h

Compétences à acquérir

Objectifs de l'enseignement :
Ce cours de sciences humaines et sociales, intitulé « Sciences et technologies en société » (STS), a pour objectif de faire réfléchir les étudiants sur la construction concomitante des sciences (et technologies) et du social. Le but de ce cours est de contribuer à former des futurs diplômés de l’Université qui n'aient pas une vision naïve des sciences et des technologies, et qui aient une conscience professionnelle (et personnelle) ouverte aux causes et aux conséquences des multiples pratiques scientifiques de notre époque. Le cours s’appuiera parfois sur des exemples de la seconde moitié du 19e siècle pour aider à comprendre les différences et les similitudes avec les activités scientifiques contemporaines. Il s'agira donc d’aider les étudiants à prendre du recul à propos des sciences et des technologies et à l’égard de la place qu’elles occupent actuellement dans nos sociétés.

Acquisition de compétences :
Prise de distance à propos des sciences et des technologies, et de la place qu’elles occupent dans nos sociétés.
 

Description du contenu de l'enseignement

Thèmes abordés au 1er semestre (18h) : 1) Qu’est-ce que « la science » ? Qu’est-ce qu’une « preuve » scientifique ? Qu’est-ce que la « vérité » scientifique ?
Une introduction aux enjeux du cours « Sciences et technologies en société ». Illustration avec l’exemple de la détection des ondes électromagnétiques par Hertz.
2) Pourquoi s’intéresser aux « sciences et technologies en société » (ou STS, ou Science and Technology Studies en anglais) ? Quelle est l’influence du contexte social et politique sur l’établissement d’un fait scientifique ? Que signifient les termes « socialement construit » et « relativisme » ? Qu’est-ce qu’une « controverse scientifique » ?
Un exemple de controverse scientifique en société : Pasteur contre Pouchet.
3) Quelle est l’influence du contexte culturel sur l’établissement d’un fait scientifique ?
La science comme mythe collectif et la question du genre.
4) Comment étudier une « controverse sociotechnique » ?
Exemple de la controverse sociotechnique autour des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM). Thèmes abordés au 2nd semestre (18h) : 1) Relations entre sciences, techniques, États et industries dans la période 1870-1970.
2) Le concept de « société du risque » d’Ulrich Beck : un nouveau type de rapport aux sciences. 3) Qu'est-ce qu'une idéologie ? Le cas de l'idéologie néolibérale.
4) L’économie de la science et ses trois modèles de prédilection.
5) Les transformations récentes de l’Université aux Etats-Unis et en France. 6) La « démocratie du carbone » de Timothy Mitchell : comment le charbon puis le pétrole ont façonné nos démocraties.

Mode de contrôle des connaissances

Mode d'évaluation :
Devoir sur table de 1h30 à chaque semestre.
 

Bibliographie, lectures recommandées

Atten M., Pestre D. (2002), Heinrich Hertz. L’administration de la preuve, Paris, Presses Universitaires de France.
Beck U. (2008), La société du risque. Sur la voie d’une autre modernité, Paris, Flammarion.
Callon M., Latour B. (1991), La science telle qu’elle se fait. Anthologie de la sociologie des sciences de langue anglaise, Paris, La Découverte.
Carnino G. (2015), L'invention de la science : La nouvelle religion de l'âge industriel, Paris, Seuil.
Gauchet M. (2016), Comprendre le malheur français, Paris, Stock.
Gauchet M. (2017), L’avènement de la démocratie IV. Le nouveau monde, Paris, Gallimard.
Maris (2003), Lettre ouverte aux gourous de l'économie qui nous prennent pour des imbéciles, Paris, Seuil.
Mirowski P. (2011), Science Mart – Pivatizing American Science, Harvard University Press,
Mitchell T. (2013), Carbon Democracy : le pouvoir politique à l’ère du pétrole, Paris, La Découverte.
Pestre D. (2003), Science, argent et politique, Paris, INRA éditions.
 

Enseignant responsable

EMANUEL BERTRAND



Année universitaire 2019 - 2020 - Fiche modifiée le : 18-04-2019 (16H23) - Sous réserve de modification.